Afrique Technologie? Bienvenue chez Daral!

Le 28 Janvier, la plateforme Daral a été lancée. Cette plateforme Web/ SMS  permet de recenser  et de lutter contre le vol du bétail

Be inspired Africa!

Capturehhh

 

Revenons sur cette journée avec  TechnoMag

– Les éleveurs sénégalais pourraient être amenés à introduire le mot Daral dans leur vocabulaire quotidien. En effet, la plateforme numérique, née du désir du jeune Sénégalais Amadou Sow d’apporter une solution technologique aux problèmes des éleveurs est susceptible de révolutionner le monde de l’élevage dans son pays.

Se présentant sous la forme d’une plate-forme Web-SMS, Daral contribuera à « la collecte et la visualisation des données relatives aux éleveurs et à leur cheptel » nous apprend l’agence de presse sénégalaise (APS). Les interactions qu’elle facilitera entre les éleveurs, policiers et services vétérinaires devraient permettre une diminution sensible des vols de bétail ainsi qu’une réactivité plus grande face aux alertes épidémiologiques.

Des possibilités qui valent à la plate-forme la reconnaissance d’Aminata Mbengue (photo), ministre de l’Elevage et des Productions animales qui déclare : « Ce projet innovant qui amène l’accès à la technologie dans un domaine rural et informel qu’est le secteur de l’élevage devra permettre à mon département de disposer d’un outil de gestion des données statistiques fiables qui lui permettra de mieux gérer ce secteur et de mieux planifier certaines actions ».

Soutenu par l’initiative Coders4Africa du groupe Microsoft, Daral devrait être expérimenté par 8000 éleveurs professionnels et 15 000 éleveurs domestiques des régions de Fatick et de Kaolack, avant un déploiement national

Publicités

Cameroun – SoftWare: Logiciel pour lutter contre la déforestation illégale

Don de la  » World Ressources Institute » (WRI),  le Ministère des forêts et de la Faune sait à présent quelle quantité de bois est exporté et quelle est perdue dans la déforestation illégale grâce à son nouveau de logiciel de cartographie.

Depuis deux mois, Le programme,  ArcGIS 10.1 est chose commune pour le ministère des forêts et de la faune. Elle a pour objectif de recueillir des informations sur les forêts / bois afin de connaître exactement la quantité de bois est exploité .

Assurant le suivi et l’assimilation du SoftWare, le WRI  est une organisation non gouvernementale basée à Washington. Elle a signé un accord de collaboration (Transfert de technologie) avec le gouvernement du Cameroun en 2002.

Source: Cameroon Tribune