Le Challenge API – Orange Cameroun

Ce billet est une suite logique au précédent article. Il est le manifeste du nouvel engouement des entreprises de télécommunications de générer une économie numérique.

Les entreprises de télécommunication génèrent des profits incommensurables au Cameroun, selon la Nouvelle Expression:

En une décennie, le parc de téléphonie mobile a dépassé 11 millions d’abonnés, avec des investissements cumulés de près de 450 milliards (Orange et MTN) pour un chiffre d’affaires qui atteint 2000 milliards Fcfa depuis l’ouverture du marché.

Le principe et les prix

Aujourd’hui Orange Partner, un de ses services, lance un challenge d’API (Application Programming Interfaces)*. Il s’agit d’une sorte de concours pour trouver le partenaire « idéal ».

Continuer la lecture de Le Challenge API – Orange Cameroun

Publicités

Selon une étude d’Eventbrite publiée en 2011, un « like » rapporterait 1,34 dollar.

Quelle est votre valeur sur les réseaux sociaux ?

timthumb.php

DATA – Avez-vous une idée de votre valeur sur les réseaux sociaux ? À combien estimez-vous votre compte Facebook ? C’est la question qu’on peut se poser après les sommes vertigineuses engagées par les géants du Web. Le rachat du service de messagerie WhatsApp par Facebook: 16 milliards de dollars. Son concurrent Viber qui tombe dans l’escarcelle du Japonais Rakuten: 900 millions de dollars…

Des chiffres qui donnent le tournis, à tel point qu’on se demande si ces acquisitions ne sont pas surestimées par rapport à leur valeur réelle. WhatsApp dispose de 450 millions d’utilisateurs à travers le monde. Si l’on fait un simple calcul, cela reviendrait à dire que chaque compte de la messagerie est valorisé à 35,5 dollars, pour un service quasi-gratuit. En 2012, l’acquisition d’Instagram avait coûté à Facebook 200 dollars par utilisateur… De quoi se dire que vos photos, bien qu’extrêmement retouchées par les filtres du logiciel, avaient une belle valeur sur le marché de l’art.

Découvrez désormais à combien le rapport utilisateur/prix est évalué sur les principaux réseaux.

Lire la Suite ….

Source: Huffingtonpost

Utilisateurs Valorisation Prix de l’utilisateur
Facebook        1,2 milliard               176,6 milliards $                    146 $
Twitter        232 millions                30,5 milliards $                     129 $
Instagram        150 millions    1 milliard $ (avril 2012)                     6,7 $
WhatsApp        450 millions                   16 milliards $                     35,5 $
Tumblr        166 millions 1,1 milliard $ (mai 2013)                      6,6 $
LinkedIn        259 millions                23,4 milliards $                         90

Veille: Les Télécommunications africaines en 2014 – Part ONE

Quelles sont les innovations? Quelle stratégie adoptée? Les entreprises de télécommunications, selon le cabinet Deloitte, ont du pain sur la planche.

Selon ses estimations, « les marchés télécom de la RD Congo, du Cameroun, du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire présenteront les croissances les plus importantes en Afrique francophone pour l’année à venir ». Cependant il faut tenir compte du nouvel environnement. Le Cabinet Deloitte le décrypte en 10 points:

1-   Capturek

2- Capturejjj

3- En 2014, la mesure de l’audimat pour les programmes télévisés nationaux devrait s’affiner pour des dizaines de millions de téléspectateurs grâce à l’arrivée de solutions de mesure hydrides qui permettent d’inclure les vues sur PC, tablette et smartphone.200708-omag-multitask-600x411

4- La VOD sans fil explose en Afrique subsaharienne: Deloitte prévoit qu’en 2014, le nombre d’utilisateurs de vidéo à la demande (VOD) en Afrique subsaharienne (ASS) augmentera d’environ un million d’utilisateurs – en dépit du manque d’infrastructures à haut débit dans la région. Cependant, dans le contexte de l’Afrique sub-saharienne, le contenu VOD ne sera pas lu par une connexion haut débit, mais lu des enregistreurs vidéo numériques (DVR) et les fichiers auront été distribués principalement via des liaisons satellites et, pour quelques ménages, via transmission numérique terrestre.

5- E-consultations : une nouvelle relation patient-médecin.En 2014, il y aura dans le monde 100 millions de consultations virtuelles. En Afrique, la tendance de l’e-consultation se profile actuellement autour des prestations très industrialisées tel que les services d’imagerie et d’analyses médicales ainsi que l’ophtalmologie dont certains acteurs commencent à voir le jour en Tunisie et au Maroc.

Be Inspired Afrika!

Afrique Technologie? Bienvenue chez Daral!

Le 28 Janvier, la plateforme Daral a été lancée. Cette plateforme Web/ SMS  permet de recenser  et de lutter contre le vol du bétail

Be inspired Africa!

Capturehhh

 

Revenons sur cette journée avec  TechnoMag

– Les éleveurs sénégalais pourraient être amenés à introduire le mot Daral dans leur vocabulaire quotidien. En effet, la plateforme numérique, née du désir du jeune Sénégalais Amadou Sow d’apporter une solution technologique aux problèmes des éleveurs est susceptible de révolutionner le monde de l’élevage dans son pays.

Se présentant sous la forme d’une plate-forme Web-SMS, Daral contribuera à « la collecte et la visualisation des données relatives aux éleveurs et à leur cheptel » nous apprend l’agence de presse sénégalaise (APS). Les interactions qu’elle facilitera entre les éleveurs, policiers et services vétérinaires devraient permettre une diminution sensible des vols de bétail ainsi qu’une réactivité plus grande face aux alertes épidémiologiques.

Des possibilités qui valent à la plate-forme la reconnaissance d’Aminata Mbengue (photo), ministre de l’Elevage et des Productions animales qui déclare : « Ce projet innovant qui amène l’accès à la technologie dans un domaine rural et informel qu’est le secteur de l’élevage devra permettre à mon département de disposer d’un outil de gestion des données statistiques fiables qui lui permettra de mieux gérer ce secteur et de mieux planifier certaines actions ».

Soutenu par l’initiative Coders4Africa du groupe Microsoft, Daral devrait être expérimenté par 8000 éleveurs professionnels et 15 000 éleveurs domestiques des régions de Fatick et de Kaolack, avant un déploiement national